États-Unis 2011

Dernière journée

Dernière journée

Dernier réveil dans la Grosse Pomme. Dernier réveil sur le sol américain. Après trois ans de hauts et de bas dans la préparation, après deux semaines de pure rêve... c’est déjà fini. Enfin pas tout à fait, puisqu’on ne part que ce soir. Le vol n’est prévu qu’à 23h20, on a encore de quoi faire.

Dernier rangement dans la valise, ménage rapide de l’appartement... On profite une dernière fois de la vue depuis la fenêtre avant de sortir, avec les bagages. Ça sent vraiment la fin. C'est dur.
Un demi-kilomètre de marche puis vers 11h on pose les bagages chez notre hôte, qui habite à deux pas de l’appartement dans lequel on logeait. Devant son immeuble : un camion de pompier et un policier à cheval.

Image 01
Image 02
Image 03

Depuis quelques temps on entend des hélicoptères tourner en boucle au-dessus de la ville...

Image 04
Image 05

Étant donné qu’on a vu l’Intrepid Sea, Air & Space Museum la veille lors de l’embarcation pour la croisière, on décide d’aller y faire un tour, mais sans visiter le musée. On longe alors l’Hudson de Battery Park jusqu’à la 14ème rue puis on prend le métro pour rejoindre la 42ème.

Image 06
Image 07
Image 08
Image 09
Image 11
Image 13

On marche vers l’eau, comme la veille, et on remonte le long de l'Hudson pour arriver jusqu’à l’Intrepid. Impressionnant de part sa taille. Il y a énormément de policiers : 2 ou 3 à chaque coin du carrefour !

Image 10
Image 12

On fait une petite pause en hauteur, le temps d’admirer la vue tout autour et de regarder un peu les marins. En effet, il n’y a pas que l'Intrepid : un autre bateau a accosté, le LHD7, autrement dit l’USS Iwo Jima.

Image 14
Image 15
Image 16

En rentrant on apprendra qu’un des marins a trouvé la mort en traversant l’avenue, très tôt dans la nuit du mercredi au jeudi.

On remarque que des gens font la queue... On peut le visiter ! Seulement, un aimable Britannique nous voit hésiter. Il nous dit alors que l’attente est d’environ une heure avant de pouvoir monter à bord. C’est trop, on ne sait pas combien de temps dure la visite et il ne faut pas oublier qu’en fin d’après-midi... on s’en va.

Tant pis, mais quel dommage ! On prend alors la direction de Times Square, avec en chemin un arrêt hot-dog. On est d’ailleurs précédés par des marins, tout de blanc vêtus. En chemin, une dame les croise et leur dit "Thank you for your service. Congratulations." À quoi ils répondent, "Thank you, Ma’m." Décidément, quel respect pour l’armée et ses hommes, chapeau !

Qui dit dernier jour, dit retour et donc souvenirs... Dernier jour à New York, probablement notre 3ème ou 4ème fois à Times Square et enfin on le voit, oui il existe bien !

Image 17

On fera trois ou quatre aller-retours de Times Square (les pieds en compote) pour chercher nos souvenirs. Une fois que c’est fait il est 17h... on décide de retourner à un endroit qu’on a beaucoup apprécié, le Pier 25 (juste au-dessus de Battery Park City). La lumière de fin d’après-midi nous donne encore de quoi nous émerveiller. Assis sur un banc, on regarde autour de nous. Déjà fini... C’est qu’on s’est vite habitué à cette vue, à cette ville. Dire qu’on en a tellement rêvé, et il faut déjà la quitter.

Image 18
Image 19
Image 20
Image 21

18h passé, on retourne chercher nos bagages... avant d’aller à la gare du PATH au World Trade Center, en silence. On ne dit pas un mot. Je regarde autour de moi et j’en ai presque les larmes aux yeux, la gorge nouée. Non... je n’ai pas envie de partir. Je n’ai pas envie de rentrer.

Image 22

On arrive au PATH et là, on a encore le droit au service impeccable des américains, avec la dame travaillant au The Port Authority of NY & NJ qui nous montre comment acheter le ticket, nous aide à passer nos bagages lorsqu’on doit passer aux tourniquets et nous souhaites un bon vol de retour...

C’est sûr que l’aéroport de Newark n’est pas le plus simple à rejoindre : PATH + train + AirTrain. En arrivant à la gare de Newark avec le PATH... où on va ? Là par contre, ce n’est pas très bien indiqué. Alors on demande au guichet, on achète deux billets et en voiture Simone ! Ou plutôt en train Martin !

Arrivée à l’aéroport, achat de nouveaux billets pour l’AirTrain et là je jette un coup d’oeil rapide en passant devant la télé où sont affichés les vols. Bizarre j’ai cru voir 0h20 pour le vol vers Londres...

On continue et on arrive dans le bon terminal. Mais pas au bon étage. Décidément, il est compliqué cet aéroport ! On arrive au guichet de British Airways et là la dame qui voit nos passeport nous parle en français ! Comme c’est agréable. Elle nous explique qu’en raison d’une tempête (un gros orage) au-dessus de Londres, l’avion dans lequel on doit embarquer aura du retard, résultat notre départ aussi. J’avais vu juste : départ avec une heure de retard, 0h20 au lieu de 23h20. La première pensée va à notre correspondance. Bon, on devrait l’avoir, on avait un peu de marge.

Coup de fil rapide à nos parents : on est bien arrivé à l’aéroport et on leur explique le retard.
On décide de passer tout de suite la sécurité. Les messieurs regardent nos passeports et apparemment aiment bien mon prénom... Il avaient l’air relax. On ne peut pas en dire autant de ceux qui pratique la fouille. Direction une énorme machine, sans chaussures, on met les mains au-dessus de la tête et on attend le petit coup d’air dans la tronche...

Une fois de l’autre côté, il faut tout ranger : ordi, ceinture, montre, chaussures,...
Et là : plus rien. Un long long couloir au bout duquel se trouvent les salles d’embarquement. Euh... Au fait, on a toujours rien mangé. Et il n'ya pas grand chose pour se ravitailler. Il est entre 20h et 21h et on a encore 3-4h à attendre. On a vu large. Chouette... Je regarde des épisodes de Dr House, mon frère lit (c’est qu’il avait vraiment rien à faire !) et on attend, et on attend...

C’est parti pour l’embarquement... Oh, que ça sent le départ !

Image 23
Image 24

On prend de l’altitude et c’est là que je vois une tache lumineuse tout en bas, oui c’est Times Square ! Dernière image de New York... Après ça, l’ordre nous est donné de baisser les volets des hublots.
Pour ma part, le(s) vol(s) retour on été durs : j’avais très envie de dormir, mais mal dans le bas du dos et dans mes genoux... rien à faire, je n’arrive pas à m’endormir. En temps, il était moins long que l’aller mais il m’a semblé durer une éternité ! Dur, dur donc... surtout quand je vois mon frère roupiller à côté.

Arrivée à Londres à l’heure prévue, soit 11h15. Rebelote pour le chemin à parcourir dans tout le terminal, avec une nouvelle dose de sécurité ! Départ à 13h50...

On touche le sol allemand (et non français !) à 16h35 à Francfort... retour à la case départ. Nos parents nous attendent évidemment aux arrivées. Premier "long" séjour (oui, je qualifie deux semaine de long) sans eux; mais non, je n’étais pas pressée de rentrer. Ils sont surpris par nos coups de soleil... et notre perte de poids. Oui, apparemment ça se voyait à l’oeil nu. Pas de panique, on a bien repris nos kilos depuis !

Et on arrive plus à s’arrêter, que de superlatifs pour leur raconter notre aventure, un rêve devenu réalité. Les images fusent dans nos têtes : notre premier trajet en voiture vers notre appartement à Washington, notre première arrivée à New York, les autoroutes, les maisons en bois, les routes droites et sans fin, la pluie (...), les SUVs énormes...

Un séjour de rêve où tout s’est passé comme sur des roulettes ! On a qu’une envie... repartir !