États-Unis 2011

L'Histoire d'un pays

L'Histoire d'un pays

Retour à Washington pour notre avant dernier jour ! Lorsqu’on a visité le Cimetière d’Arlington deux jours auparavant, on a oublié deux visites... l’Iwo Jima Memorial et le Pentagon Memorial. Aujourd’hui, on répare cette erreur. On prend le métro direction Arlington, VA pour l’Iwo Jima Memorial qui offre lui aussi une vue en hauteur sur le centre ville. Et lui aussi... je le voyais plus petit.

Image 01
Image 02
Image 03
Image 04
Alors ça c’est... un cadeau des Néerlandais aux Américains. Si on peut appeler ça un cadeau.

On décide d’aller prendre le métro à Arlington Cemetery, ce qui fait une petite trotte pour y arriver. En chemin, on longe une partie du cimetière dans laquelle il ne doit pas y avoir grand monde, étant donné que c’est l’extrémité Est du cimetière, assez loin de l’entrée.

Image 05

On ressortira à l’arrêt Pentagon qui comme son nom l’indique se situe juste devant le Pentagone. Mais alors vraiment juste devant ! Bon je ne mets pas de photo, parce qu’on a pas le droit d’en prendre à cet endroit là. Ce qui ne veut pas dire que... bon, chuuut !
On longe le bâtiment, ou plutôt son parking, pour aller jusqu’au Mémorial du 11 Septembre. Encore une fois, sobre, plutôt bien fait.
Chaque banc représente une personne (ou plusieurs si elles sont de la même famille). Les bancs sont alignés suivant la date de naissance de la personne. Le plus jeune avait 3 ans, le plus âgé avait plus de 70 ans. J’ai quelques frissons en voyant inscrit au sol "September 11, 2011 - 09:37 am"... étrange de se dire que c’est bien ici que ça c’est passé.

Image 08
Image 06
Image 07
Image 09
Image 10
Image 11

En repartant, je demande à mon frère : "Elle est où ta casquette ?" Il l'avait coincé avec sa sacoche pour prendre des photos. "Elle a du tomber." On refait le tour du mémorial, mais elle a disparue ! Ben dis donc, ça va vite...

On reprend ensuite le métro jusqu’à Gallery Place - Chinatown. Comme son nom l’indique, on sort en plein dans Chinatown. Mais à part cette grande porte, y a pas grand chose. Ou alors c’est parce qu’on avait faim et on a pas fait attention.

Image 12

On a faim donc, alors direction Pret A Manger à l’angle de F et de la 11ème. Miam !
Puis on descend la 11ème jusqu’à rejoindre Pennsylvania Avenue et la Old Post Office.* Cette fois, on monte. C’est gratuit, alors n’hésitez pas ! Contrôle de sécurité et ensuite... c’est un peu compliqué. Il y a plusieurs boutiques à l’intérieur mais quand vous descendez les escaliers et que vous arrivez dans le hall, c’est au coin à gauche. Attention si vous avez le vertige : l’ascenseur en verre... euh ouais. Je regarde en bas mais très vite, j’admire le plafond.

Image 13

Arrivé en haut, il faut prendre un second ascenseur (ou les escaliers) puis on a le droit à une très belle vue sur Freedom Plaza, le Washington Monument... et le Capitole !

Image 14
Image 15
Image 16
Image 17
Image 18

En redescendant, mon frère s’achète un truc à boire et à ma plus grande suprise un petit garçon me demande très poliment "Are you in line ?" pour s'avoir s'il n'est pas en train de prendre ma place en s'approchant du stand. Wow... les Américains et leurs files d’attentes ! J’aime !

On ressort pour prendre la direction des Archives Nationales. Le samedi il y avait beaucoup trop de monde quand on était passé, alors cette fois on tente le coup. Pas de problème. Si vous le pouvez évitez d'y aller le week-end. Rebelotte pour les contrôles de sécurité. Je veux reprendre le sac et l’agent me dit d’attendre parce qu’il ne l’a pas encore vérifié. Il a d’ailleurs un peu de mal à le trouver sur l’écran. "Do you have an iPhone in it ?" Non, ce n'est pas celui-là... "Do you have a camera in it ?!" Non plus... "Where is it, I can’t... wait, do you have a tripod in it ?!" Yes, c'est le bon ! Avec le sourire, il nous laisse le reprendre.

Évidemment, les photos sont interdites à l’intérieur. Mais vous n’avez qu’à regarder Benjamin Gates et imaginer la pièce beaucoup plus sombre.

Là encore, sacrée organisation. Pour la salle où se trouve la Déclaration d’Indépendance, the Bill of Rights, et la Constitution... on fait la queue (en serpentins) tout en voyant la rotonde où se trouvent les documents. Il y a pas grand monde, on est les prochains. L’agent nous demande d’avancer et de tous nous placer sur la première marche qui mène à la salle. Tous alignés. Il explique ensuite que les photos sont interdites et que la luminosité est très basse dans la salle afin de mieux conserver les documents. Une fois ces explications donnés et quelques personnes en moins dans la rotonde, il nous laise nous avancer.
Sensation très étrange que d’être face à ces documents... Vraiment. Étant intéressée par l’histoire américiane, et après trois ans d’études d’anglais et donc de "civilisation", se trouver là, wow.
Petite parenthèse pour dire que ça m’a toujours fasciné, le fait que des hommes (et des femmes) ont pu traverser l’Atlantique, se sont installés sur un nouveau continent et ont bâti un pays à partir de quasiment rien. Une scène dans la minisérie John Adams m’a toujours frappée et illustre bien celà, et c’est probablement ma préférée : lorsqu’ils votent l’indépendence au Congrès Continental. Le silence pesant qui suit, et qu’on peut traduire par "On a voté l’indépendence, et maintenant ?" Tout reste à faire...

Enfin bref, j’en reviens à mon récit. Après plusieurs minutes passées dans la salle, à essayer de déchiffrer certaines écritures et de reconnaitre certaines signatures, on ressort de la Rotonde et on va faire un petit tour dans le reste du bâtiment puis on sort des Archives Nationales pour prendre le métro à l’arrêt Archives-Navy Memorial-Penn Quarter (ça c’est un sacré nom !) jusqu’à Union Station, la gare. Blanche, en marbre, sur deux étages. Elle est vraiment belle aussi.

Image 19
Image 22

On fait un tour dehors... Quelque chose nous dit qu’on ne va pas taredr à se prendre une grosse averse.

Image 20
Image 23

Gagné, la pluie commence à tomber alors on rentre à nouveau à l’intérieur et on achète quelques cartes postales (tant qu’à faire !).
En faisant le tour à l’extérieur mon frère a remarqué que notre bus s’arrêtait juste devant la gare. Yes ! Pas besoin de marcher six kilomètres comme l'autre jour. On se met à l’abri de la mpluie sous l’abris-bus et on attend... et on attend. Ah ça y est !

Image 21

Direction la maison, avant de repartir plus tard au centre ville en voiture, mais ça c’est après le dîner.

Miam, miam, diner avalé (là je vous passe les détails). Direction le centre ville pour d’autres photos de nuit. On retourne à l’Iwo Jima Memorial. Et oui, on l’avait oublié alors pour se faire pardonner, on y va deux fois dans la même journée. On est comme ça nous.

Image 24
Image 25

Puis on reprend la voiture jusqu’au Mall et là on se gare sur Constitution Avenue. Autrement dit, juste en face du Washington Monument où l’on se rend à pieds. Après une certaine heure, se garer au centre de Washington est un jeu d'enfant. Il y a de la place et c'est autorisé juste à côté des monuments.

Image 26
Image 27

On va ensuite jusqu'au WWII Memorial, et là je le cris haut et fort : à voir de nuit absolument ! Je ne pourrais pas le crier assez fort. Il n'y a quasiment personne (tant mieux pour les photos), mais bon dieu que c’est beau ! Les photos ne rendent pas aussi bien que la réalité.

Image 28
Image 29
Image 30

On marche ensuite jusqu’à la Maison Blanche (ce qui fait près d’un kilomètre). Un autre groupe de touristes, environ 4 personnes, marchent aussi près de nous dans la même direction. On arrive devant la Maison Blanche illuminée, deux policiers en poste surveillent... Le touriste et mon frère sont sur le point d’appuyer sur le bouton de l’appareil photo quand tout à coup.... s u s p e n s e... plus de lumière ! La Maison Blanche devient noire à 23h ! On reste bouche bée... on se regarde... et là les deux policiers rigolent un bon coup en disant "You walked too slow !"
Mouais c’est ça... Bon ben... il ne nous reste plus qu’à rebrousser chemin. Tant pis, ça sera pour demain soir... si possible, avant 23h !

* La Old Post office est actuellement fermée pour cause de rénovation. Son observatoire l'est également.