Stockholm 2016

Le coeur de Stockholm

Le coeur de Stockholm

Aujourd’hui, le petit-déjeuner n'est servi qu'à partir de 8h. C'est peut-être un peu tard, même si on est samedi. Quand on voit le nombre de personnes qui déboulent à 8h pile dans le restaurant on comprend qu’on est pas les seuls à le penser. On se sert une partie (là où il y a le moins d'attente), on reviendra plus tard se resservir le reste.
Au programme aujourd'hui : l'Hôtel de ville et la vieille ville. On décide de faire une partie à pieds et de faire l'inverse d'hier. Au lieu de marcher d'abord, on prend le métro jusque là où on l’a pris la veille puis on marche le long de la rive, la partie qu'on n'avait pas fait le jour précédent. On prend donc le métro de Stadshagen jusqu'à Rådhuset et on fait le reste à pied. Le ciel est encore un peu couvert. Tout de suite l'atmosphère et la ville sont bien différentes. Les couleurs ne ressortent pas autant. Mais on est déjà bien contents que les bâtiments soient colorés, autrement ce serait bien triste. On arrive à l'Hôtel de ville vers 9h15, il y a déjà pas mal de touristes, principalement un groupe d’asiatiques. On décide de ne pas monter à la tour mais on se note l'endroit pour peut-être y revenir de nuit. Le jardin devant le bâtiment en briques rouges est vraiment très joli. Les feuilles de vignes rouges qui couvrent la façade habillent le bâtiment.

Image 01
Image 02
Image 03

On remarque la présence d'un ferry tout près (qu’on peut prendre avec la SL card). On se note l'idée pour plus tard et peut-être même pour d'autres endroits en ville. On traverse le pont Stadshusbron puis on arrive à Centralbron que l’on traverse pour accéder à l'île Riddarholmen qui fait partie du quartier de Gamla Stan. Sur cette petite île se trouve une belle église, l’ancien Parlement et les anciennes Archives Nationales. On continue notre visite en traversant le pont qui mène à Gamla Stan. Le soleil commence à pointer un peu plus le bout de son nez. Parfois il n'éclaire qu'une partie d'un bâtiment, le faisant encore plus ressortir.

Image 04
Image 05
Image 06
Image 07

On commence à se balader au milieu de ces petites rues pavées, étroites et colorées, remplies de petites boutiques et restaurants. Une livraison de légumes frais est même posée là devant une porte close. C'est sûr, c'est un quartier plein de charme, qui me fait penser aux petites rues de Rome. Quand le soleil perce et éclaire une façade colorée, c'est encore plus beau. Et ça monte et ça descend. On ne pensait vraiment pas que Stockholm était aussi vallonée.

Image 08
Image 09
Image 10
Image 11
Image 12
Image 13

On zig-zag dans le quartier puis on arrive sur la place la plus connue, Stortorget. Une musique ancienne en arrière-plan, des cyclistes habillés en costumes d’époque : c'est la journée Bike In Tweed. C’est une course / balade qui a lieu dans Stockholm où les participants sont invités à venir en tenues d’époque. Les vélos anciens et plus récents sont acceptés. Ils font également un pique-nique, une séance photo, etc...

Image 14
Image 15

On continue notre chemin vers le Palais Royal. Dommage que ces filets recouvrent la façade pour des travaux. Il y a beaucoup de touristes, bien plus que le jour précédent. On s'en étonne. On ne pensait pas qu'à cette époque de l'année, il y aurait encore "tellement" de monde.
On fait un tour dans la cour du Palais où des gardes sont postés, puis dans l’entrée. On ne fera pas la visite du bâtiment. On préfère continuer vers la rive où on se repose au pied de la statue de Gustav III, en profitant de la vue et du soleil qui est maintenant plus présent.

Image 16
Image 17
Image 18
Image 19
Image 20

On regarde le plan et on décide de ce qu'on va faire par la suite. Notre choix se porte sur le Sud, pour rejoindre la rive Nord-Ouest de Södermalm et le Skinnarviksberget, qui est censée offrir une belle vue en hauteur sur la ville.
Södermalmstorg est en travaux. Entre les routes, les trottoirs et les pistes cyclables… C’est un vrai chantier ! On fait simple, en longeant la rive, où des bateaux sont accostés. Ce sont en fait des hôtels et des restaurants. Parfois le soleil éclaire les bâtiments colorés de Kungsholmen ou ceux de Riddarholmen alors que le ciel est bien noir. C'est magnifique, comme si ces bâtiments étaient sous les feux des projecteurs.

Image 21
Image 22
Image 23
Image 24
Image 25
Image 26

Entre parenthèses, alors qu'on longe la rive, j'ai envie d'aller aux toilettes ! Quand c'est comme ça, dur de profiter. En tout cas, j'aurais découvert que chez eux, il n'y a pas beaucoup de toilettes publiques. On était habitué à toujours en trouver à proximité lors de nos voyages aux États-Unis. Ce n’est pas le cas ici. Et lorsqu’on en trouve, il sont payants alors qu'ils ne sont pas vraiment très propres... Finalement on traversera Skinnarviksparken pour trouver un McDo dans Hornsgatan. Ouf ! Ici ce n'est pas payant (contrairement à ceux du McDo de Södermalmstorg, oui j’ai voulu les tester aussi ceux-là…). On va pouvoir continuer tranquillement et mieux profiter… On retourne dans Skinnarviksparken pour manger nos sandwichs sur un banc, au calme. Mais entourés de mégots. On est encore ébahi en voyant le nombre de cigarettes qui traînent par terre autour du banc. Une poubelle est pourtant là, à moins de dix mètres.

Après la pause repas, on monte au sommet de Skinnarviksberget, sur les rochers. Et là encore, on est vraiment surpris du nombre de mégots, de morceaux de verres brisés ou encore de capsules qui jonchent le sol... Des jeunes doivent aimer faire la fête par ici en soirée. La vue est bien sympa par contre ! C'est le point naturel le plus haut de la ville. Il y a quelques couples qui sont assis là, tranquillement. On fait une pause en admirant la vue.

Image 27
Image 28
Image 29
Image 30

Puis on continue pour se rendre à un autre point de vue, qu'on a remarqué depuis la rive : Monteliusvägen. Je n'en avais pas entendu parlé mais je trouve la vue encore plus agréable. On est plus proche de la ville et la vue est plus dégagée. En plus, le chemin est aménagé. C'est plus simple que de grimper sur les rochers ! On passe par quelques ruelles pavées, extrêmement pentues. Il y a même des passerelles pour accéder à certains bâtiments. J'adore !

Image 31
Image 32
Image 33
Image 34

En revenant vers la grande route, il y a plus d'agitation, plus de monde. Des galeries d'art sont ouvertes et sont remplies de visiteurs. On récupère Söldermalmtorg, bondée de monde, où il y a une forte odeur provenant d’un stand de harengs fumés. On décide de rejoindre le départ du ferry à Slussplan. On arrive juste à temps. Il est prêt à partir. Encore deux personnes derrière nous et l’agent ferme les barrières. Il nous emmène du coté de Djurgården, juste au pied du parc d'attractions. On à prévu d'y prendre un autre ferry pour rejoindre Nybrolen. Oui, on aime bien le bateau… On pourrait passer la journée à faire des allers-retours ! Alors que le ferry pour Nybrolen arrive à quai, les personnes devant nous s'avancent mais ne montent pas... À peine les passagers ont-ils débarqué que le ferry repart ! Nous qui voulions être polis en faisant la queue comme tout le monde, on a loupé notre ferry. Tout le monde prend en fait le suivant, qui les emmène de l'autre coté, à l'est de Djurgården. Bon, on se résout au plan B. Ni une, ni deux, on remonte l'allée principale pour récupérer le tramway. Décidément, on aura essayé tous les transports ! Il doit nous emmener à Kungsträdgården. On décide de descendre à Nybrolen d'où on prendra le métro pour revenir à l'hôtel. De toute façon on n'a pas le choix : en arrivant à Nybrolen, le conducteur nous informe qu'une manifestation bloque le reste de la ligne. Terminus (forcé). Tout le monde descend.
On prend le métro jusqu'à notre arrêt de Stadshagen. On passe vite fait au Maxi ICA pour acheter une salade et de quoi faire d'autres sandwichs avant de rentrer se reposer à l’hôtel. Souvent dans leurs magasins, il y a des bars à salades. Vous choisissez les ingrédients que vous voulez parmi une quarantaine, une vinaigrette, puis vous pesez la salade et la payez au poids. Un bon concept qui plait bien à Stéphane.

On se repose quelque temps avant de repartir vers 19h. On reprend le métro et on descend à la station Rådhuset. On remarque qu’il y a un ou deux bars dans la station. Dans l’un des deux, des jeunes semblent même jouer à la pétanque sur une piste en sable.
On longe l’eau jusqu’à rejoindre l'Hôtel de ville. Il y a peut-être une ou deux autres personnes à part nous. C’est tout. C’est bien dommage car le bâtiment en briques rouges est absolument splendide lorsqu’il est illuminé. Il est même plus beau qu'en journée. Je mets en place le trépied et c’est parti pour plusieurs angles, plusieurs longueurs focales... À la demande de Stéphane, je teste aussi en direction de Riddarholmen lorsqu’un train passe sur le pont. C'est qu'il commence à avoir l'oeil artistique !

Image 35
Image 36
Image 37

On traverse l'Hôtel de ville en faisant quelques photos de la cour intérieure. Avec les briques rouges illuminées, les arbres, et les feuilles de vignes, il y a une atmosphère fantastique. Presque irréelle. On traverse le pont vers Klara Mälarstrand. Il est 21h. On préfère rentrer plus tôt. Il y a encore des choses à faire et demain sera une longue journée avec une croisière vers une île à l’est de l’archipel. Il y aura d’autres soirs pour faire d’autres photos. On reprend le métro à T-Centralen. Dommage, on n'a pas réagi assez vite pour prendre le bus 50 qui s'arrête juste devant notre hôtel. On repasse donc par les trois étages d'escaliers roulants et le long tapis de la station pour rejoindre le bon quai. On remarque alors que le conducteur de la rame sort à chaque arrêt pour vérifier que tout le monde est bien rentré ou sorti avant de refermer les portes. Il y a même un message pour signaler que la rame est plus courte que d'habitude et qu'il vaut donc mieux se placer vers le milieu du quai.

On fait encore quelques centaines de mètres pour rentrer, à travers ce quartier que j'aime beaucoup. On a trouvé un raccourci. C'est quelques mètres de gagner. C'est toujours ça, surtout le soir après une longue journée de marche (près de 15 kilomètres ce jour-là). Les immeubles sont illuminés. C'est magnifique mais finalement pas très écolo. Les bureaux sont vides, mais les lumières restent allumées…